bordeaux,
le tour de France du CNCC s’achève sur un bon crû

C’est dans la métropole aquitaine, patrie de Montesquieu, que le CNCC a achevé son tour de France. Comme à l’accoutumée, élus et organismes consulaires, dont le Président de la CCI Aquitaine, ont entouré les adhérents du CNCC représentant Immochan, Klépierre, Redevco et Wereldhave.

Eléments majeurs d’enrichissement du territoire, les espaces commerciaux demeurent soumis à des processus d’autorisation trop longs et complexes. Ils pourraient être dynamisés grâce à un développement plus efficace du partenariat public-privé. A titre d’exemple, l’implantation dans la commune de Talence d’une halle alimentaire, fruit d’une volonté politique, de l’engagement d’un opérateur privé et de commerçants locaux démontre la possibilité de rendre attractif un territoire, y compris péri-urbain.

Souvent les contraintes administratives, qu’elles soient liées à la répartition des compétences ou à la réglementation brident les initiatives publiques et les investissements privés qui ne disposent pas des outils suffisants. L’intégration urbaine et la cohérence sociétale doivent être au cœur des projets d’aménagements dont la mixité d’usage permet également de garantir le lien social cher aux élus comme l’illustre la promenade Sainte Catherine en plein cœur de Bordeaux.

Après avoir présenté ses propositions liées à la coopération entre collectivités et acteurs privés, le CNCC va désormais s’attacher à exposer ses propositions aux principaux candidats à l’élection présidentielle afin de leur faire part notamment des réformes à entreprendre sur le plan législatif.