Afin de promouvoir l’intégration de la biodiversité dans les villes, le Conseil International Biodiversité et Immobilier (CIBI) a lancé le 15 mars dernier à l’occasion du MIPIM une charte d’engagement à intégrer le vivant dans tout projet urbain signé par une quarantaine d’entreprises parmi lesquelles une dizaine d’adhérents du CNCC. En outre, CAP 3000 est le premier centre commercial au monde à obtenir ce nouveau label

Au travers d’une meilleure connexion des humains avec la nature, enjeu capital au regard notamment de l’horizon 2050, où 80% de la population mondiale sera citadine, la demande pour plus de nature en ville est d’ailleurs manifeste : 9 Français sur 10 considèrent la proximité d’espaces verts comme un élément essentiel de leur équilibre de vie. La Charte a vocation à promouvoir le vivant en ville sous toutes ses formes (faune, flore, eau, sol) allant de l’échelle de l’ilot bâti à celle de quartiers tout entiers. Ainsi, l’objectif consiste à rythmer le territoire urbain par des espaces à caractère de nature.

Pierre Darmet, le secrétaire du Cibi, et responsable marketing et innovation des Jardins de Gally, adhérent du CNCC, a indiqué à l’occasion du MIPM : « Il y a tout d’abord l’engagement du maître d’ouvrage dans le management du projet immobilier, qui doit mettre en place une stratégie adaptée. Ensuite, il y a les moyens mis en œuvre par la maîtrise d’œuvre pour concevoir un projet écologique. Puis vient l’évaluation des bénéfices environnementaux et du ‘potentiel écologique’ de l’opération. Enfin, la charte évalue l’aspect humain, lié aux usages et au bien-être des usagers ».

Pierre Darmet poursuit : « Le monde de la construction contribue déjà à la lutte contre le dérèglement climatique, d’abord avec la réglementation thermique puis la montée en puissance des bâtiments BePos ou BBCA, l’expérimentation E+C- et la future réglementation environnementale 2020 qui deviendra la norme dans le futur. Mais la protection de la biodiversité n’est pas autant prise en compte, car elle est plus complexe à intégrer ».

Par ailleurs, Cap 3000 devient le premier centre commercial au monde a recevoir le label Biodivercity. Situé à proximité immédiate de l’embouchure du Var, zone naturelle riche en biodiversité et classée « Natura 2000», zone humide littorale de la Côte d’Azur, et lieu de fréquentation et de nidification pour de nombreuses espèces d’oiseaux, le projet de la rénovation–extension de Cap 3000 s’est fait en lien avec la préservation de ce site naturel. Pour cela, Altarea Cogedim a opéré la création d’une diversité d’habitats écologiques connectée avec la zone humide du Var.

Les 10 points de la charte

  1. Favoriser l’intégration de la biodiversité (végétalisation, accueil de la faune, agriculture urbaine) dans tous les projets, neufs ou de rénovation, mais aussi existants déjà en gestion.
  2. Recenser dans son patrimoine les espaces pouvant accueillir le vivant (ouvrages existants ou en projet).
  3. Intégrer la biodiversité, la végétalisation en amont, dès la première phase de programmation.
  4. S’entourer de compétences dédiées au vivant (écologues, paysagistes) pour guider la conduite du projet.
  5. Considérer le site, l’environnement écologique, paysager et culturel local dans lequel s’inscrit le projet.
  6. Favoriser la mise en œuvre d’une labellisation de type Biodivercity et viser un haut niveau d’engagement dans le volet biodiversité des certifications environnementales telles que BREEAM®, HQE™, LEED® and WELL Building Standard®.
  7. Mettre en œuvre une mesure de l’évolution du potentiel écologique du projet, avant mise en œuvre et après (projection).
  8. Viser l’interaction entre le vivant et les usagers (habitants pour un projet de logement, salariés pour un projet tertiaire, consommateurs pour un projet commercial) au bénéfice de leur bien-être et du développement « d’expériences de nature ».
  9. Anticiper et déployer une gestion suivie dans le temps et respectueuse de l’environnement.
  10. Partager et expliquer la présence du vivant à la livraison et tout au long de la vie du projet (information, animations), en mobilisant tous les médias (physique, numérique, etc.), afin de développer les « expériences de nature ».

Parmi les quarante signataires figurent :

  • Altarea Cogedim, Nathalie Bardin, Directrice executive communication et RSE
  • BNP Paribas Real Estate, Thierry Laroue-Pont, Président du directoire et Catherine Papillon, Directrice développement durable (Global Head of Sustainability/CSR)
  • Bouygues Immobilier, Laurent Tirot, Directeur Général Logement France
  • CBRE France – Fabrice Allouche Président
  • Compagnie de Phalsbourg, Philippe Journo, Président
  • Eiffage Immobilier, Philippe Plaza, Directeur
  • Groupama Immobilier, Eric Donnet, Directeur général et Anne Keusch, Directeur du Développement Durable et de l’Innovation
  • Les Jardins de Gally, Pierre Darmet, Responsable marketing et innovation