Le Conseil National des Centres Commerciaux prend acte de la décision du gouvernement de fermer tous les centres commerciaux à l’échelle nationale pour une durée d’un mois, soit au cumul plus d’un semestre de fermeture totale depuis le début de la crise sanitaire il y a un an.

Le CNCC demande au gouvernement de ne pas créer un état de distorsion de concurrence en autorisant les magasins dans les centres commerciaux à pratiquer le « click&collect » et en y laissant ouverts tous les commerces de première nécessité en plus des magasins alimentaires et des pharmacies, comme les commerces de pieds d’immeuble ont la possibilité de le faire.

Le CNCC rappelle par ailleurs une nouvelle fois qu’aucun « cluster » n’a été constaté dans un centre commercial depuis le début de la crise. Au contraire, plusieurs études, notamment de l’Institut Pasteur et du Conseil Scientifique ont démontré que les commerces ne constituaient pas des lieux propices à la propagation du virus.

Prenant en compte un principe de précaution, le CNCC a néanmoins soumis au gouvernement une proposition de protocole renforcé pour que tous les centres commerciaux puissent rouvrir à l’issue de cette nouvelle période de fermeture de façon à accueillir leurs clients dans des conditions sanitaires optimales.

 

Voir le Communiqué de Presse.