A quelques jours du Black Friday, une tribune commune réunit pour la première fois les principales fédérations représentatives du commerce physique : la Confédération des commerçants de France (CDF), la Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC), la Fédération Nationale des Centres-Villes  « Vitrines de France » (FNCV) et le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC).

En cause l’urgence économique et sociale du secteur relative aux nouvelles mesures de confinement qui menacent la survie des commerçants et renforcent de manière inéquitable les pure players du e-commerce.

Ce collectif à la composition inédite et historique, dont chaque membre a choisi de dépasser ses singularités, ses divergences voire ses rivalités pour ne constituer qu’un seul et unique front, celui des commerçants, soudés contre la prédation des géants internationaux de la vente en ligne, appelle à la réouverture des magasins dès le 12 novembre (dans le respect des protocoles sanitaires), demande l’interdiction immédiate du Black Friday 2020, mais exige aussi, en parfaite cohérence avec les dernières mesures gouvernementales, une restriction sans délais de la vente sur Internet aux seuls produits de première nécessité.

Il exhorte enfin les autorités à la mise en place de mesures structurelles pour mettre fin à l’iniquité existante, notamment fiscale, environnementale et règlementaire, entre la communauté des commerçants français et les marchands 100% Web.


Lire le communiqué de presse dans son intégralité


Pour plus d’informations :
Votre contact au sein du CNCC :
Dorian LAMARRE
Directeur des Affaires Publiques
dlamarre@cncc.com