Jeudi dernier s’est tenu le premier groupe de travail « Sobriété énergétique, grandes surfaces commerciales et ERP » autour d’Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la Transition énergétique et d’Olivia Grégoire, notre nouvelle Ministre déléguée au Commerce. Viser -10% de consommation d’énergie à deux ans, l’objectif énoncé par Elisabeth Borne, s’inscrit dans la perspective du Décret tertiaire et, à plus court terme, de l’hiver prochain, où des économies substantielles doivent être réalisées pour éviter des ruptures d’approvisionnement. Un objectif ambitieux compte tenu des économies déjà réalisées sur de nombreux sites commerciaux, et qui appelle un travail conjoint de l’ensemble des acteurs de la filière !

Aussi, dès cet été, et avec la vague de chaleur en cours, nous vous invitons, sur tous les sites commerciaux et dans tous les magasins et restaurants :
– A privilégier l’aération naturelle nocturne, là où les températures baissent suffisamment, pour rafraîchir vos établissements (Free cooling) ;
– A bien respecter la règlementation qui, par l’article R131 29 du code de la construction, précise qu’un système de refroidissement ne doit pas fonctionner en dessous de 26°C à l’intérieur. Rappelons que cette règle ne s’applique pas, selon l’article R131-30, aux parties de bâtiment qui doivent garantir des conditions particulières de température, d’hygrométrie ou de qualité de l’air comme :
1/ Les magasins alimentaires, qui doivent maintenir une hygrométrie relativement basse pour éviter les désordres dus à la condensation sur les meubles froid, ou tout autre pont thermique froid sur laquelle l’humidité du magasin viendrait se piéger et potentiellement former une flaque d’eau. Par ailleurs, le fonctionnement des meubles frigorifiques de vente sont testés sur un référentiel de température intérieur de magasin de 25°C. Ces tests certifient la tenue en température des denrées, l’absence de condensation sur le meuble, sa consommation énergétique… Laisser dériver la température intérieure du magasin au-delà de 25°C présente donc un risque, c’est donc plutôt une température de 25°C qui est recommandée.
2/ Des magasins, ou des zones de magasins, nécessitant le maintien à des températures « fraiches » pour conserver les produits. C’est le cas des cosmétiques, des fruits et légumes, du chocolat, des fleurs & plantes, caves à vin, fromageries…
– A préférer les ventilateurs, les vêtements légers et les chaussures ouvertes !