Le CNCC a organisé ce 10 septembre un petit-déjeuner sur les espaces commerciaux et les nouveaux enjeux logistiques.

Merci de nouveau pour leurs interventions à Pierre-Yves Nancy, Directeur Réseau d’URBY ; Frédéric Delaval, Président d’URBY & Directeur du programme stratégique de Logistique Urbaine du Groupe La Poste – URBY et Tariel Chamerois, Directeur RSE & DD France & Maghreb, Coordinateur Livraisons urbaines de DB SCHENKER.

Ces interventions ont souligné un facteur de réussite commun pour ces enjeux logistiques : la mutualisation

  • Le coût. Le stock déporté et la gestion mutualisée permettent un gain de place, de temps passé par les vendeurs des magasins qui ainsi peuvent se consacrer à la vente et n’ont plus à gérer les arrivées de livraisons de produits. De plus, cette gestion groupée des livraisons permet de solutionner le cas trop fréquent d’un livreur arrivé à 7h30 le matin qui doit attendre l’ouverture de la boutique à 10h pour livrer, avec le coût de temps perdu que cela représente. Dans les centres Unibail Rodamco Westfield d’Aéroville ou La Part Dieu où cela a été mis en place par URBY, les enseignes adhèrent à cette gestion car leur coût logistique a diminué.
  • Le développement durable. La charge moyenne d’un véhicule est de 20% avec toutes les externalités négatives que l’on connaît en terme d’embouteillages et de pollution. Les émissions liées au transport représentent en France selon les études entre 25 et 34% de la pollution atmosphérique. Du triporteur au camion de 6.5 tonnes, des véhicules électriques regroupant les livraisons des clients B to B permettent aujourd’hui d’atteindre les objectifs de réductions des émissions de CO2 recherchées par les collectivités et les objectifs RSE des entreprises.  
  • La sécurité. La mutualisation permet de maîtriser tous les flux entrants de marchandises et de les contrôler. Cela permet aussi de limiter les détériorations des parties communes liées aux livraisons anarchiques individuelles.

 

Cette matinée a également été l’occasion d’échanger sur les possibles nouvelles solutions d’avenir :

Les casiers ? Ils semblent avoir encore un coût d’installation élevé avec un taux de rotation des produits encore limité.

Les drones ? C’est déjà une réalité pour DB SCHENKER mais la législation actuelle les limite aux livraisons des îles ou des zones de montagne faiblement densément peuplées et difficile d’accès. Ce sont des drones à usage B to B bien différent de ceux que connaît le grand public : 4 mètres de diagonale, 1.9 mètres de haut pouvant porter des charges qui atteignent les 200 kgs.

Vous êtes adhérent.e au CNCC et souhaitez avoir plus d’informations sur les évènements réservés aux adhérents ? N’hésitez pas à contacter notre service Relations Adhrérents adherents@cncc.com 

Vous souhaitez avoir des informations sur les bénéfices d’une adhésion au CNCC ? N’hésitez pas à contacter Sébastien ALLO, Directeur des Etudes et Directeur des Relations Adhérents sebastien.allo@cncc.com